Tamasaba
Vente en ligne de Tamasaba, le véritable poisson rouge japonais

Poisson rouge japonais, le Tamasaba

Originaire du Japon, le Tamasaba est élevé par les éleveurs de koïs, dans les mêmes locaux et tout comme pour leurs carpes koï, le nom et la lignée de l'éleveur remontent loin. Ce sont les mêmes yeux et mains expertes qui ont sélectionné les meilleurs nishikigoïs du monde qui sélectionnent leur propre Tamasaba. Ils vivent dans le même type d'eau, reçoivent la même nourriture et sont également placés dans des mud pond pour la croissance.

Tamasaba

Il y a 25 produits.

Affichage 1-25 de 25 article(s)

Tout ce qu'il faut savoir sur le Tamasaba

Le poisson rouge de Tamasaba est une variété de poisson rouge peu commune. Il est d'origine japonaise et peut être également connu sous le nom de Sabao (poisson rouge à queue de maquereau), bien que dans la pratique nous pouvons trouver des différences entre les deux appellations, le Sabao ayant une ligne dorsale plus légèrement inclinée, différence comparable à celle d'un Fantail et d'un Ryukin, un corps plus allongé et des nageoires plus courtes. Il se pourrait que le Sabao soit à nouveau croisé avec Hibuna, un poisson rouge commun japonais rouge et blanc.

Cependant en faisant des recherches vous trouverez des Sabao à dos lisse, des Tamasaba à corps raide, des Sabao à queue courte et moyenne et des Tamasaba à nageoires courtes, super courtes, moyennes, longues et très longues. Les deux variétés restent donc très proches.

Forme et critères du Tamasaba

La forme de son corps est similaire à celle du Ryukin. Il a une queue très longue, coulante et unique qui ressemble à celle d'un maquereau, d'où ambiguïté du nom poisson rouge à queue de maquereau (Sabao).
L'archétype du Tamasaba est un poisson au dos raide et au corps profond, doté d'une grande nageoire dorsale et généralement d'une forte coloration rouge et blanc pur. Comme leurs frères koïs, les meilleurs poissons ont le motif rouge le plus fort, le plus écarlate et le plus étagé qui se sépare le plus nettement possible. Le blanc doit être pur comme pour un Kohaku. La plupart des poissons de haute qualité ont des nageoires entièrement blanches.

Tamasaba Qualité

Les origines du Tamasaba

Les rumeurs abondent quant à la filiation de Tamasaba. Bien que l'on puisse légitimement penser qu'il soit originaire de la préfecture du Niigata, il semblerait être en fait originaire de la préfecture de Yamagata dans le nord du Japon, ce qui lui aurait valu le nom de poisson rouge de Yamagata ou Yamagata Kingyo.

La rareté de la race vient probablement du fait qu'ils ont été créés en croisant un Ryukin à queue double avec un Syounai à queue unique, aujourd'hui disparu. Le ryukin est quant à lui une variété japonaise, nommée d'après les îles Ryukyu situées au Sud du Japon et à L'Est de Taïwan.
Ce croisement entre le Syounai et le Ryukin a donné un poisson rouge au corps rond et au dos arqué qui possède une seule nageoire anale et caudale.

Caractéristiques du poisson rouge Tamasaba

Les poissons rouges Tamasaba sont des poissons assez gros, ils grandissent plus vite que les Ryukins.
Ils ont une seule nageoire anale et caudale. Ils sont généralement de couleur rouge foncé et blanc.
Le poisson rouge Tamasaba adulte peut facilement atteindre une longueur totale de 30 cm.

Contrairement à Ryukin, Sabao et Tamasaba sont entièrement résistants aux températures d'eau Européennes et vivent toute l'année à l'extérieur dans des étangs non chauffés. Leur queue unique en fait des nageurs agiles et plus rapides que les poissons à double queue. Ormis leur ventre bien rempli, les Sabao et les Tamasaba ressemblent beaucoup plus à des poissons rouges ou comètes qu'à des Fantail. Ils peuvent être mélangés à n'importe quel autre poisson de bassin, y compris les carpes koï, où ils profiteront d'un logement spacieux et d'une nourriture abondante.

Tamasaba et Sabao sont aussi intéressants à voir de dessus dans un étang que de côté dans un bassin vitré.

Attention toutefois si vous voulez le garder dans un aquarium, celui-ci devra être grand, très grand même car les futurs pensionnaires peuvent atteindre une longueur de 30 cm. Il sera donc à terme impossible de garder ce poisson dans un aquarium conventionnel.

Le volume minimum pour élever Tamasaba dans de bonnes conditions sera de 2 à 3 m3 et de 500 litres supplémentaires par individu.

Régime alimentaire

Comme beaucoup d'autres variétés de poissons rouges, ils sont omnivores. Ils se nourrissent de toutes sortes d'aliments, même frais ou surgelés.
La nourriture pour carpe koi convient à condition de donner un petit grain (2-3mm). Il existe un aliment spécial poisson rouge et même un aliment pour poisson rouge de prestige. Ces derniers conviendront parfaitement aux besoins du Tamasaba.

Notes spéciales

Le Tamasaba est une espèce de carassin très robuste.
Ils convient parfaitement aux étangs et bassins de jardin.

Ils ne sont pas aussi rapides que leurs cousins au corps mince. Ils auront donc besoin d'une attention particulière à la prédation.
Vous pouvez consulter le profil complet de la race de ces poissons dans le tableau ci-dessous.

Nom commun
Tamasaba
Race et objectif
Ornemental, animal de compagnie
Taille
Jusqu'à 30 cm
Élevage
Artificiel et naturel
Climat
Climat tempéré
Rareté
Assez rare

Autres noms : Sabao, poisson rouge à queue de maquereau, poisson rouge de Yamagata ou Yamagata Kingyo